Print pdf

Print Friendly and PDF

Tartine de ma grand mère (chocolat-caramel)

  C’est quoi le bonheur pour vous ? C’est vrai on court si souvent après le bonheur, que parfois on en oublie ce que c’est. Pour...



 


C’est vrai on court si souvent après le bonheur, que parfois on en oublie ce que c’est. Pour moi le bonheur c’est être dans ma cuisine (de 2m2) seule (sinon je hurle sur tout le monde), et tout oublier en me concentrant sur chaque élément. Et puis c’est le plaisir de voir le résultat quand c’est réussi, et de voir que ça plait. Mais c’est moment sont malheureusement rare sinon on les apprécierait pas à leurs juste valeur.
Hélène du blog les mets tisses a proposé un concours pour l’anniversaire de son blog : « la recette du bonheur ». Alors j’ai réfléchi, j’ai réfléchi : les grands plats familiaux traditionnelle ou marocain non pas trop ma tasse de thé. 




Non mon souvenir du bonheur, ma madeleine de Proust en cuisine c’est une tartine, une banale tartine. Mais une tartine remplie d’amour

Cette tartine c’est ma grand-mère maternelle qui me la faisait lors des weekends en Normandie ou quand nous allions chez elle. Cette femme c’est mon idole, sa vie a été loin d’être facile, mais elle a tenu le coup sans jamais broncher. Oh je l’idéalise elle a des cotés bien négatifs aussi, et je le sais. Mais je l’a revois dans sa cuisine me préparer cette tartine toute simple : du pain, du beurre, du chocolat râpé, et moi qui la dévore et qui me lèche les doigts par ce que j’en ai partout.
Alors pour le concours, j’ai préparé moi-même le pain, pour ça j’ai lu tous les articles de chez chef nini sur le sujet, et j’ai choisi un pain aux céréales. J’ai remplacé le beurre par du caramel au beurre salé à tartiné. J’ai bien évidement laissé le chocolat râpé.

Pour 400g de pain (un petit pain mais comme je suis seule…)
250g de farine
15 cl d’eau
1 pincé de sel
½ sachet de levure boulanger déshydratée
1 à s de graine de céréale 

Au robot : -le principe est le même à la main, on pétrie juste avec ses doigts et plus longtemps.-
Verser la farine, les graines de céréales le sel et l’eau dans le bol du robot.

Pétrir à l’aide d’un crochet sur la vitesse 1 pendant 3 minutes. Une boule se forme.

Couvrir votre cuve pendant 30 minutes

Ajouter alors la levure dans le bol. Recommencer le pétrissage en vitesse 1 puis lorsque la boule est formée passer en vitesse 2 pendant 1 minutes.

Préparer un grand saladier en l’huilant à l’aide de papier absorbant et en le farinant légèrement. Cela permet de décoller la pâte délicatement au moment de la déposer sur la plaque de cuisson.

Déposer dans le saladier la pâte formée en boule. 

Recouvrir d’un torchon et laisser reposer 2 heures voir 3 heures à température ambiante. La pâte doit doubler de volume.

Préparer la plaque en y déposant une feuille de cuisson.

Dégazer la pâte en y enfonçant votre poing, former la en boule.

Déposer la sur la plaque. 

A l’aide d’un couteau bien aiguisé  faire des incisions.

Placer un torchon sur le pain et laisser reposer 15-20 minutes le temps de faire préchauffer le four.

Remplir votre lèchefrite d’eau, et le remettre dans le four.

Préchauffer à 220°.

Enfourner la plaque de cuisson avec la pâte à mi-hauteur pour 30 minutes.

Récupérer le pain, et retourner pour vérifier si le dessous est cuit. Dans le cas contraire continuer la cuisson encore 10 minutes à 180° sans lèchefrite

Laisser le pain complétement refroidir sur une grille.

Pour le caramel au beurre salé à tartiner
20g de sucre
50g de beurre demi sel
1 pincée de fleur de sel
200g de crème fraiche épaisse

Dans une casserole à fond épais, verser le sucre et la pincée de fleur de sel.

Faire fondre doucement jusqu’à obtenir un caramel blond foncé

Ajouter le beurre en parcelles. Remuer

Ajouter la crème épaisse, mélanger bien.

Verser dans un bocal et laisser refroidir au frais jusqu’au lendemain, pour que le mélange épaississe.

La tartine

Couper en tranche votre pain.

Tartiner généreusement de caramel au beurre salé

Râper le chocolat par-dessus.

Déguster 



You Might Also Like

11 petit mots

  1. Il est très beau ton pain, belle croute qui a l'air hyper croustillante. On a tous nos souvenirs de grand-maman, c'est un peu ce qui nous a fait tel que nous sommes, merci pour cette douce tartine de bonheur :-)

    RépondreSupprimer
  2. Oh là, elle est mortelle cette tartine!! Trop forte la mamie de préparer des trucs pareils!
    Beau pain et belle tartine!!

    RépondreSupprimer
  3. Je suis super contente que tu participes!!! Et c'est un tellement beau souvenir que tu partages avec cette tartine. Bravo pour avoir fait le pain toi-même, c'est super classe.
    Merci pour ta participation.
    gros bisous, à bientôt

    RépondreSupprimer
  4. Une belle recette du bonheur ^^
    tu l'as illustré avec merveille!
    je te souhaite bonne chance pour ce concours :p

    RépondreSupprimer
  5. J'te crois que c'est le bonheur... et tu le partages...
    Merci ! bisous Xx

    RépondreSupprimer
  6. Rien ne vaut les saveurs qui rappellent l'enfance ;)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. super recette de tartine ! bien gourmand =) jamais testé, mais je pense que ça tue ! miam =D

    RépondreSupprimer
  8. J'aime beaucoup ton pain et beaucoup ta tartine. C'est assez rigolot parce que nous on mangeait des tartines couvertes de lait concentre sucré et saupoudré de cacao. Comme quoi même a des milliers de kilomètres on arrive à partager des souvenirs similaires. C'est un joli souvenir que tu fais remonter à ma mémoire. Bises de Martinique

    RépondreSupprimer
  9. Comme j'adore ça. Mon mari me fait cette tarte très souvent. Sa grand-mère lui préparait la mm. :) Délicieux moment!

    RépondreSupprimer
  10. Comme elles ont l'air régressives ces tartines !

    RépondreSupprimer