Print pdf

Print Friendly and PDF

Tarte tatin de Michalak

Quand on commence dans la photographie culinaire, on dit qu’il faut que la photo raconte une histoire. Alors souvent en élaborant ...


Quand on commence dans la photographie culinaire, on dit qu’il faut que la photo raconte une histoire.

Alors souvent en élaborant la recette, je pense déjà à la photo : comment je vais la prendre. Bien souvent les produits ou les textures utilisaient me font penser à une personne, un endroit, un voyage et j’essaie de me base la dessus.

Alors voilà l’histoire que je me suis racontée pour cette recette :
On est un samedi après-midi en région parisienne. Il pleut, il fait gris. A. passe me prendre chez mes parents en voiture. C’est le bordel sur les routes. On se raconte des brides de nos vies tout en jurant contre les autres automobilistes. On fait une petite pause dans nos récits pour se garer.
Arrivée chez elle, on s’installe. Je sors des assiettes et des couverts. Elle se coule un café avec trois sucre et me met de l'eau à chauffer. On sait ce que l'autre aime. Il n'y a pas besoin de parler. On est comme un vieux couple de 15ans. Je lui raconterais ma nouvelle vie, mes périphéries, de comment j'ai oublié mon téléphone dans le bus, comment je me suis enfermée dehors, comment j'ai tenté despèrement d'ouvrir ma porte avec une bouteille en plastique. Elle me racontera ses accrochages en voitures, les nouveaux événements à son travail, ses patients. Elle me donnera des nouvelles de sa sœur, de son père de sa grand mère. Mon cœur se serrera.
Sans préambule. les sujets de conversations changent, on passe de l'un à l'autre. Il n'y a pas de début pas de fin.
Par moment importée dans nos récits le ton monte, à d'autres moments les larmes perlent aux coins de nos yeux, puis viennent les rires.
Le temps passe à vive allure. Il me faut déjà repartir.
Je l'aide à ranger, je ramasse les morceaux de la serviette que j'aurais déchiqueté et les boules de cire à bougie. Ça la fait rire. Elle me dit " tu te souviens quand t'étais petite au clos, tu cramais le bas de ton jean?". Comment oublier.
On se fait la bise. "Ah oui deux c'est vrai." On se dit à bientôt sans savoir quand ça sera.



Pour un moule de 24cm de diamètre:
1 pâte feuilletée
150g de sucre
8 pommes
300g de beurre
300g de sucre
300g de d'eau

Réaliser un caramel avec les 150g de sucre,
Pour cela disposer uniformément le sucre dans une casserole a fond épais. Laisser fondre a feu doux. Le caramel se colore petit à petit et devient brun, Ne surtout pas y toucher. Il est important que le feu soit faible pour éviter que le caramel ne brunisse trop.
Le versez immédiatement dans le moule. Bouger le moule afin de le répartir uniformément

Éplucher et couper les pommes en quartier.
Les pocher dans le beurre fondu, l'eau et le sucre pendant 20min.
Elles doivent être fondantes mais se tenir.

Récupérer les pommes et les laisser tiédir. 
Les disposer en rosace sur le caramel.

Abaisser la pâte feuilletée. Détailler un cercle de 26 cm de diamètre dedans. Le piquer.
Disposer le sur les pommes.

Enfourner à 180° pour 35min.

Retourner et démouler peu de temps après la sortie du four. 
Déguster tiède avec une boule de glace à la vanille 



You Might Also Like

0 petit mots